Calanoida ( Ordre )
    Eucalanoidea ( Superfamille )
Eucalanidae Giesbrecht, 1892 ( Eucalanoidea )
Syn.: Eucalaninae Giesbrecht, 1892 (p.45); Esterly, 1905 (p.130)
Ref.: Sars, 1901 a (1903) (p.13); Gurney, 1931 a (p.84); Rose, 1933 a (p.66); Brodsky, 1950 (1967) (p.82, 99); Farran & Vervoort, 1951 b (n°34, p.3); Mazza, 1967 (p.63); Björnberg, 1972 (p.14, 24); Andronov, 1974 a (p.1005); Geletin, 1976 (p.75, Rev.); Björnberg & al., 1981 (p.619); Bowman & Abele, 1982 (p.10); Razouls, 1982 (p.90); Brodsky & al., 1983 (p.142, 146, 199); Sazhina, 1985; Mauchline, 1988 (p.723); Hiromi, 1987 (p.147); Zheng Zhong & al., 1984 (1989) (p.229, Genera Key); Huys & Boxshall, 1991 (p.463); Bradford-Grieve, 1994 (p.71, Def.); Chihara & Murano, 1997 (p.787); Bradford-Grieve & al., 1999 (p.878, 901, 911, Genera Key); Ohtsuka & Huys, 2001 (p.445, 461); Goetze, 2003 (p.2321: phylogeny); Boxshall & Halsey, 2004 (p.15; 49; 115: Def.; p.116: Genera Key); Mulyadi, 2004 (p.105); Vives & Shmeleva, 2007 (p.869, Genera Key); Blanco-Bercial & al., 2011 (p.103, Table 1, Fig.2, 3, 4, Biol. mol, phylogeny)
Bradford-Grieve J.M., (2002 onwards). Key to calanoid copepod families. Version 1 : 2 oct 2002. http://www.crustacea.net/crustace/calanoida/index.htm
Rem.: Geletin (1976) définit 3 sous-familles : Eucalaninae (stricto sensu); Rhincalaninae , Subeucalaninae.
Le genre Rhincalanus est devenu le type de la famille des Rhincalanidae.
3 G.: Eucalanus, Pareucalanus, Subeucalanus.
Famille Eucalanidae - Planche 1Issued from : G.A. Boxshall & S.H. Halsey in An Introduction to Copepod Diversity. The Ray Society, 2004, No 166, Part. I. [p.115].
Armature formula of swimming legs P1 to P4.

Nota: Female P5 absent.
- Male P5 asymmetrical; right leg in some species 3 or 4-segmented comprising unarmed coxa and basis and 1 or 2-segmented exopod. 1st exopodal segment unarmed or with outer spine, 2nd segment with apical seta. Right leg absent in many species. Left leg typically 4-segmented, longer than right leg when present, comprising unarmed coxa and basis plus 2-segmented exopod. 1st exopodal segment unarmed or with outer spine, 2nd segment often hirsute, armed with apical spine.
- Eggs release into water.

Famille Eucalanidae - Planche 2Issued from : G.A. Boxshall & S.H. Halsey in An Introduction to Copepod Diversity. The Ray Society, 2004, No 166, Part. I. [p.117, Fig. 22].
Eucalanidae. A, Subeucalanus crassus (as Eucalanus crassus) habitus female; B, Pareucalanus attenuatus (as Eucalanus attenuatus) female Mx2; C, pareucalanus attenuatus 'as Eucalanus pseudattenuatus) female Md; D, Eucalanus elongatus female Mxp; E, male P5; F, Subeucalanus crassus (as Eucalanus crassus) male P5. [Giesbrecht, 1993a (1892): A-B and D-F; Sewell, 1947: C].
Eucalaninae Giesbrecht, 1892
Ref.: Giesbrecht, 1892 (p.45); Esterly, 1905 (p.130); Geletin, 1976 (p.92, Rev.)
Rem.: 2 G.: Eucalanus, Pareucalanus
Rhincalaninae Geletin, 1976
Ref.: Geletin, 1976 (p.92)
Rem.: Brodsky & al., 1983 (p.203) n'admettent pas la création de cette sous- famille. Boxshall & Halsey (2004, p.116) considèrent cette sous-famille comme une vraie famille à l'intérieur des Eucalanoida. Cf. Rhincalanidae
Subeucalaninae Geletin, 1976
Ref.: Geletin, 1976 (p.92)
Rem.: Cette sous-famille n'est pas retenue par Brodsky & al., 1983 (p.203).
1 G.: Subeucalanus
(1) Eucalanus Dana, 1852 ( Eucalaninae )
Ref.: Brady, 1883 (p.37); Giesbrecht, 1892 (p.46, 131); Giesbrecht & Schmeil, 1898 (p.19, spp. Key); Wheeler, 1901 (p.166); Esterly, 1905 (p.130, clé spp.); van Breemen, 1908 a (p.13); A. Scott, 1909 (p.19); Sewell, 1929 (p.46, Rem.); Wilson, 1932 a (p.30, clé spp.); Rose, 1933 a (p.66); Mori, 1937 (1964) (p.20, spp. Key); Dakin & Colefax, 1940 (p.95, spp. key); Vervoort, 1946 (p.83); Sewell, 1947 (p.36); Davis, 1949 (p.15); Brodsky, 1950 (1967) (p.99, spp. Key); Farran & Vervoort, 1951 b (n°34, p.3); Carvalho, 1952 a (p.139); Ramirez, 1966 (p.8); Fleminger, 1973 (p.966, Rev., spp. Key); Andronov, 1973 b (p.1720, Rem.); Geletin, 1976 (p.91, Rev.); Razouls, 1982 (p.90); Gardner & Szabo, 1982 (p.151); Brodsky & al., 1983 (p.202, clé spp., Rem.); Van der Spoel & Heyman, 1983 (p.147); Zheng Zhong & al., 1984 (1989) (p.229, clé spp.); Mauchline, 1988 (p.723); Hiromi, 1987 (p.150); Ferrari, 1992 (p.392, tab.3); Razouls, 1993 (p.309); Bradford-Grieve, 1994 (p.74, Def.); Chihara & Murano, 1997 (p.787, spp. Key); Mauchline, 1998 (p.77); Boxshall & Halsey, 2004 (p.116); Vives & Shmeleva, 2007 (p.870)
Rem.: Type: Calanus elongatus (Dana,1849).

Diagnose d'après Geletin, 1976 (p.91):
- Corps très transparent.
- Grand intervalle entre les appendices buccaux et les appendices natatoires.
- Partie antérieure du cephalon allongée, triangulaire sans aucun étranglements préantennaires que l’on observe chez les espèces du genre Pareucalanus.
- Urosome femelle adulte de 4 segments (2 segments entre le segment génital et le segment anal, ce qui constitue un important caractère g énérique).
- Basipodide de Md avec 3 ou 1 soie.
- Mx1 avec toujours 3 lobes internes (de même que Pareucalanus, contrairement à Subeucalanus).
- P5 femelle absente (comme chez Pareucalanus et Subeucalanus). Chez le mâle, P5 existe mais plus réduite que chez Rhincalanus : P5 gauche et doite uniramées ; la P5 droite dépasse le 2 ème segment de la P5 gauche. Les segments distaux des pattes gauche et droite portent chacun une soie chez le mâle adulte (aux stades copépodites IV et V il y a 2 soies, excepté chez E. inermis où les jeunes mâles ne montrent qu’une soie sur chacun des segments (B.T. Lang, 1965).
- Tous les auteurs ne suivent pas Geletin (1976) dans sa définition des genres Pareucalanus et Subeucalanus (Brodsky & al., 1983, p.203).
- Fleminger (1973) répartit 17 spp. en 4 groupes: 'subtenuis', 'pileatus', 'elongatus', 'attenuatus'.
17 spp. + 1 discutée (E. pseudattenuatus ) + 2 à préciser (E. muticus , E. peruanus ) + 3 très douteuses.
- Bradford-Grieve (1994) réhabilite les deux genres Pareucalanus et Subeucalanus.
- Le genre Eucalanus comprend 6 spp. + 1 douteuse.
Remarques sur les dimensions et le sex-ratio:
La taille moyenne des femelles calculée à partir des paires de moyennes de chacune des espèces est de 6, 201 mm (n = 7; SD = 0,3682) et pour les mâles de 4,62 mm (n = 5; SD = 0,5933). Le rapport de taille mâle/femelles est de 0,745. Résultats très proches de ceux établis à partir des valeurs extrêmes pour les différentes espèces., à savoir: femelles 6, 244 mm et 4, 732 mm pour les males, d'où un rapport des tailles males-femelle = 0,7578.
(2) Pareucalanus Geletin, 1976 ( Eucalaninae )
Ref.: Geletin, 1976 (p.91); Razouls, 1982 (p.82, 98); 1993 (p.309); Bradford-Grieve, (p.80, Déf.); Bradford-Grieve & al., 1999 (p.912, pp. Key); Boxshall & Halsey, 2004 (p.116); Mulyadi, 2004 (p.106, Def.); Vives & Shmeleva, 2007 (p.872)
Rem.: type: Paracalanus attenuatus Dana,1849. Total: 6 spp. + 1 indet.
Diagnose d'après Geletin, 1976 (p.91):
- Tête des femelles et des juvéniles présentant en avant de l’articulation des A1 un étranglement accusé et de ce fait une partie antérieure allongée en vue dorsale. ; sommet de la tête pointu et émoussé.
- Urosome plus allongé et plus large par rapport au cephalothorax que chez Eucalanus. Urosome chez la femelle adulte de 3 segments.
- Exopodite 1 et 2 de A2 nettement séparés (contrairement à Subeucalanus).
- Endopodite de Md articlulé, approximativement au milieu du basipodite dont la partie proximale porte 2 ou 4 soies internes (combinaison numérique des soies caractéristique du genre).
- Chez la femelle P5 manque ; chez le mâle P5 gauche et droite présentes, toutes les deux uniramées (comme chez Eucalanus. La P5 droite ne dépasse pas le milieu du 2ème article de P5 gauche (elles sont plus réduites que chez Eucalanus) ; les segments distaux des deux pattes ne portent, chacun, qu’une soie, que les mâles soient adultes ou juvéniles.
Brodsky & al., 1983 (p.203) n'admettent pas la création de ce genre. Celui-ci est confirmé par Bradford-Grieve (1994) 6 spp.
Remarques sur les dimensions et le sex-ratio:
La taille moyenne des femelles établie à partir des paires d'espèces est de 5, 788 mm (n = 5; SD = 0,9432), et pour les mâles de 4,827 mm (n = 5; SD = 1,1085), d'où un rapport des tailles (male/femelle) de 0,8340
Rhincalanus Dana, 1852
Syn.: Calanus (part.) : Dana,1846
Ref.: Giesbrecht, 1892 (p.47, 152); Boxshall & Halsey, 2004 (p.116: Rem.)
Rem.: Cf. Rhincalanidae.
(3) Subeucalanus Geletin, 1976
Ref.: Geletin, 1976 (p.91); Razouls, 1982 (p.98); 1993 (p.309); Bradford-Grieve, 1994 (p.87); Bradford-Grieve & al., 1999 (p.912, spp. Key); Boxshall & Halsey, 2004 (p.116); Mulyadi, 2004 (p.106, Def.): Vives & Shmeleva, 2007 (p.874, spp. Key); Prusova & al., 2001 (p.51: Rem.)
Rem.: type: Eucalanus subtenuis Giesbrecht,1888. Total: 9 spp. + 3 indty.
Brodsky & al. (1983, p.203) n'admettent pas la création de ce genre. Bradford-Grieve (1994) affirme la validité de celui-ci.
Diagnose d'après Geletin (1976, p.71): Les individus sont les moins transparents et les plus petits parmi les Eucalanidae, exception de S.longipes Matthews (3.5-5.0 mm).
Urosome de 3 segments.
Exopodite 1 et 2 de A2 soudés.
Endopodite de Md articculé au tiers ou au quart supérieur du basipodite qui compte 3 ou 0 soies.
Mx1 ne comporte que 2 lobes internes (caractère générique).
P5 absente chez la femelle. Le mâle ne présente que la P5 gauche (caractère générique).
Remarques sur les dimensions et le sex-ratio:
The mean female size is 2.774 mm (n = 9; SD = 0.7719), and the mean size male 2.287 mm (n = 8; Sd = 0.6007). The size ratio (male: female) is 0.823; but if the species S. denudatus is excluded from the calcul because the great size difference between male and femelle (ratio male: female = 0.490), we obtain a ratio of 0.9498. The sex ratio is 1.125

 Toute utilisation de ce site pour une publication sera mentionnée avec la référence suivante :

Razouls C., de Bovée F., Kouwenberg J. et Desreumaux N., 2005-2017. - Diversité et répartition géographique chez les Copépodes planctoniques marins. Disponible sur http://copepodes.obs-banyuls.fr 
[Accédé le 24 juin 2017]

© copyright 2005-2017 CNRS, UPMC

Webmaster
Mentions légales et informations nominatives
CNRS   Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer - Laboratoire Arago
UPMC - Paris Universitas

 

Version française
English version

 

Rechercher

Sur le WEB du CNRS

 


Copépodes planctoniques marins

Copépodes planctoniques marins

 

Imprimer Contact Accueil Plan du site Accès restreint Retour Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins