Généralités sur la morphologie externe des Copépodes planctoniques marins > Dimensions
 
   

Introduction | Morphologie générale | Morphologie des diverses parties du corps et des appendices | Dimensions | Formes | Principales modifications structurelles | Les antennules | Les antennes | Le cadre buccal : Labrum et labium | Les Mandibules | Les Maxillules ou premières maxilles | Les Maxilles (Maxilla) ou secondes maxilles | Les Maxillipèdes | Les pattes natatoires | Variation du nombre des segments corporels | Nomenclature des parties du corps et Métamérie | Structures et organes tégumentaires | Organes visuels | Variations de la morphologie | Sex-ratio | Gynandromorphisme et intersexualité | Accouplement | Parthénogénèse | Caractéristique de la ponte | Les formes larvaires | La durée du développement | La croissance | Régénération | Anomalies | Classification et Phylogénie | Références | Photothèque

 

Dimensions :

L'animal type comme Calanus finmarchicus adulte mesure de 2,42 à 5 mm chez la femelle qui est toujours plus grande que le mâle (2,57 à 3,98 mm).
Les dimensions des Copépodes libres adultes sont très variées, s'étendant de moins du demi-millimètre (0,29 mm chez une espèce des eaux saumâtres souterraines littorales, Parastenocaris vicesima Klie,1935) à plus du centimètre (18 mm chez une espèce bathypélagique marine, Bathycalanus sverdrupi Johnson,1958).
En règle générale la taille de la femelle est toujours supérieure à celle du mâle. Le rapport mâle/femelle calculé pour les espèces pélagiques est de 0,914 (écart-type = 0,0791) chez les Calanoida; 0,852 chez les Harpacticoida; 0,879; chez les Cyclopoida; 0,945 chez les Poecilostomatoida; 0,621 chez les Monstrilloida.
La croissance est terminée une fois le stade adulte atteint et la taille définitivement acquise.
Il est à noter que pour une même espèce les dimensions peuvent être variables au sein d'une même population, comme au cours du cycle annuel, en relation avec les variations de température (la taille diminuant généralement avec l'accroissement de la température).
Une estimation approximative de la taille moyenne du groupe est voisine du mm, les plus grandes espèces étant les copépodes planctoniques, et les plus petites les espèces vivant sur ou dans les substrats, marins ou dulçaquicoles.

   

 Toute utilisation de ce site pour une publication sera mentionnée avec la référence suivante :

Razouls C., de Bovée F., Kouwenberg J. et Desreumaux N., 2005-2017. - Diversité et répartition géographique chez les Copépodes planctoniques marins. Disponible sur http://copepodes.obs-banyuls.fr 
[Accédé le 28 mars 2017]

© copyright 2005-2017 CNRS, UPMC

Webmaster
Mentions légales et informations nominatives
Imprimer Contact Accueil Plan du site Accès restreint Retour
CNRS   Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer - Laboratoire Arago
UPMC - Paris Universitas

 

Version française
English version

 

Rechercher

Sur le WEB du CNRS


Copépodes planctoniques marins

Copépodes planctoniques marins

 

Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins