Généralités sur la morphologie externe des Copépodes planctoniques marins > Les Maxillules ou premières maxilles
 
   

Introduction | Morphologie générale | Morphologie des diverses parties du corps et des appendices | Dimensions | Formes | Principales modifications structurelles | Les antennules | Les antennes | Le cadre buccal : Labrum et labium | Les Mandibules | Les Maxillules ou premières maxilles | Les Maxilles (Maxilla) ou secondes maxilles | Les Maxillipèdes | Les pattes natatoires | Variation du nombre des segments corporels | Nomenclature des parties du corps et Métamérie | Structures et organes tégumentaires | Organes visuels | Variations de la morphologie | Sex-ratio | Gynandromorphisme et intersexualité | Accouplement | Parthénogénèse | Caractéristique de la ponte | Les formes larvaires | La durée du développement | La croissance | Régénération | Anomalies | Classification et Phylogénie | Références | Photothèque

 

Les Maxillules ou premières maxilles (Mx1) :

Basic copepod maxillule       Maxillule from Bradycalanus typicus female

Elles constituent le premier appendice segmenté qui apparaît au cours des stades postnaupliens. Dans les stades ultérieurs, leur forme générale et très modifiée par référence à celle de l'appendice biramé type (fig. G3, D) dont les divers segments originels sont "déformés" ou réduits (Huys et Boxshall, 1991, p.344 et suiv.). La grande diversité des structures et des réductions chez les Copépodes libres ne facilitent pas les homologies. Il n'est pas surprenant de trouver dans la littérature des interprétations (donc des appellations) différentes des diverses parties. Celles-ci ont été revues par Lewis (1969).
Chez les Calanoida, essentiellement "filtreurs" de phytoplancton, la gnathobase, munies de fortes épines et de soies dirigées vers la bouche, a pour fonction de plaquer les particules sur l'ouverture buccale.
L'appendice a une conformation plurilobée; il est muni de nombreuses soies courtes et longues à disposition rayonnante. La segmentation ancestrale s'observe chez Calanus finmarchicus (fig. G3, D, a) qui montre un endopodite à 3 segments, qui ont tendance à fusionner chez d'autres espèces. Les lobes de l'arthrite précoxale, du coxa (épipodite), de l'exite du basipodite et de l'exopodite, montrent une sétation abondante.
Les principales modifications portent sur la réduction, voire l'absence de l'endopodite et l'apparition d'un appendice plus linéaire que foliacé chez les espèces prédatrices.
Chez les mâles des familles qui présentent une atrophie des pièces buccales, les lobes sont réduits ainsi que le nombre et la longueur des soies.
Chez les Harpacticoida, les maxillules montrent des réductions par fusions de segments, la gnathobase demeurant la partie dominante de l'appendice. Elles sont courtes et puissantes avec plusieurs lobes digitiformes; leur nombre pouvant être réduit. Le précoxa est dilaté, muni d'un arthrite à fortes soies courtes (Lang, 1948) (fig. G3, D, c).
Chez les Poecilostomatoida, la première maxille est de structure assez uniforme, très réduite, vestigiale ou absente. Considéré comme bilobé, la partie distale est modifiée pour convoyer les aliments à la bouche.
Chez les Siphonostomatoida, il existe une grande variété de structures liées aux divers modes et degrés de comportements parasitaires. Généralement simple à 2 lobes sétigères. La forme planctonique Pontoeciella abyssicola présente une maxillule réduite et allongée, d'aspect cylindrique (fig. G3, D, b).

   

 Toute utilisation de ce site pour une publication sera mentionnée avec la référence suivante :

Razouls C., de Bovée F., Kouwenberg J. et Desreumaux N., 2005-2017. - Diversité et répartition géographique chez les Copépodes planctoniques marins. Disponible sur http://copepodes.obs-banyuls.fr 
[Accédé le 30 mai 2017]

© copyright 2005-2017 CNRS, UPMC

Webmaster
Mentions légales et informations nominatives
Imprimer Contact Accueil Plan du site Accès restreint Retour
CNRS   Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer - Laboratoire Arago
UPMC - Paris Universitas

 

Version française
English version

 

Rechercher

Sur le WEB du CNRS


Copépodes planctoniques marins

Copépodes planctoniques marins

 

Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins