Généralités sur la morphologie externe des Copépodes planctoniques marins> Organes visuels
 
   

Introduction | Morphologie générale | Morphologie des diverses parties du corps et des appendices | Dimensions | Formes | Principales modifications structurelles | Les antennules | Les antennes | Le cadre buccal : Labrum et labium | Les Mandibules | Les Maxillules ou premières maxilles | Les Maxilles (Maxilla) ou secondes maxilles | Les Maxillipèdes | Les pattes natatoires | Variation du nombre des segments corporels | Nomenclature des parties du corps et Métamérie | Structures et organes tégumentaires | Organes visuels | Variations de la morphologie | Sex-ratio | Gynandromorphisme et intersexualité | Accouplement | Parthénogénèse | Caractéristique de la ponte | Les formes larvaires | La durée du développement | La croissance | Régénération | Anomalies | Classification et Phylogénie | Références | Photothèque

 

Organes visuels :

Fig. G15 : Structure de l'oeil nauplien chez Eucalanus elongatus ( Calanoïde )

Il existe dans la très grande majorité des formes libres un oeil impair, médian, qui correspond à l'oeil de la larve Nauplius, et de ce fait appelé couramment "oeil nauplien". Il est généralement situé entre les antennules sur la face ventrale de la tête. Son étude a été réalisée par Vaissière (1961) chez Eucalanus elongatus (fig. G15), par Fahrenbach (1964) sur un Cyclopoïde en microscopie électronique, puis Park (1966) étudie le complexe oculaire chez un Calanoïde de la famille des Pontellidae.
Il est rendu visible par sa coloration due à des pigments rouge orangé, bleues ou verts (Lwoff, 1927). Ces pigments caroténoides-protides peuvent coexister avec des plaquettes de pigment noir (pro-mélanines). L'oeil nauplien persiste tel quel chez la plupart des Copépodes, mais chez un certain nombre d'entre eux (Boxshall, 1992) il subit des transformations considérables pouvant aller jusqu'à la monstruosité, comme chez le Calanoïde du genre bathypélagique Cephalophanes.
Les modifications consistent généralement en un écartement des trois ocelles, le dédoublement des ocelles dorsaux, mais surtout l'apparition de lentilles dioptriques cuticulaires translucides, comme dans la famille des Pontellidae, des Miracidae (Harpacticoida), des Sapphirinidae et Corycaeidae (Poecilostomatoida).

   

 Toute utilisation de ce site pour une publication sera mentionnée avec la référence suivante :

Razouls C., de Bovée F., Kouwenberg J. et Desreumaux N., 2005-2016. - Diversité et répartition géographique chez les Copépodes planctoniques marins. Disponible sur http://copepodes.obs-banyuls.fr 
[Accédé le 24 mai 2016]

© copyright 2005-2016 CNRS, UPMC

Webmaster
Mentions légales et informations nominatives
Imprimer Contact Accueil Plan du site Accès restreint Retour
CNRS   Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer - Laboratoire Arago
UPMC - Paris Universitas

 

Version française
English version

 

Rechercher

Sur le WEB du CNRS


Copépodes planctoniques marins

Copépodes planctoniques marins

 

Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins